Mestre Sombra

Mestre Sombra

Roberto Teles de Oliveira, Mestre Sombra, est né le 6 février 1942 à Santa Rosa de Lima, dans l’état de Sergipe, au Nord-Est du Brésil, dans une famille de petits commerçants.

Il travailla d’abord dans le bâtiment à Aracaju, capitale du Sergipe. En 1962, il partit pour Santos, le grand port de l’Etat de São Paulo, à 1800 km de là. Il y exerça toute sorte de métiers, avant d’entrer comme arrimeur au service des Docks de Santos, en 1968, où il resta jusqu’à sa retraite obtenue en 1993.

En 1963, il était entré dans le groupe de capoeira Bahia do Berimbau du maître Olímpio Bispo dos Santos, ensacheur de café à la retraite, originaire de Bahia, âgé de 60 ans. Ce groupe se réunissait le dimanche à Itapema (aujourd’hui Vicente de Carvalho), sur l’autre rive de l’Estuaire de Santos. Roberto dit « Sombra » commença à enseigner. À la mort du maître en 1972, il assuma sa fonction dans le groupe, qui se transforma en association de capoeira Zumbi, du nom du légendaire chef de guerre du Quilombo de Palmares. La nouvelle association s’établit à Santos, dans le centre, à proximité du port, avec beaucoup de difficultés.

En 1974, l’association s’inscrivit à la Fédération Pauliste de Capoeira, changeant son nom pour celui de Senzala, nom des quartiers d’esclaves dans les plantations d’autrefois. En 1975, il réussit à louer le local que l’association conserve encore aujourd’hui, Rua Bras Cubas, n. 227. L’académie de capoeira Senzala de Santos a depuis formé plusieurs générations de capoeiristes, de professeurs et de maîtres, reconnus par la Fédération Pauliste et la Confédération Brésilienne de Capoeira. Ces élèves ayant à leur tour ouvert des académies, Mestre Sombra est devenu le président de la Ligue Santiste de Capoeira. L’oeuvre de Maître Sombra a atteint une grande notoriété à Santos et dans la région, tant par les innombrables évênements et présentations de capoeira auxquels elle a participé ou qu’elle a organisé, que grâce aux académies ouvertes dans tous les quartiers et villes par les élèves du maître. Maître Sombra a été par suite Coordinateur du Conseil de la Communauté Nègre de Santos.

À sa retraite des Docks de Santos, Maître Sombra a ouvert un petit commerce de mode et d’accessoires de capoeira dans le centre de Santos, le Bazar Senzala. Il est désormais souvent appelé à voyager au Brésil, en Europe et en Amérique, pour participer à des manifestations de capoeira et soutenir le travail de ses anciens élèves qui enseignent à présent.

Maître Sombra a participé aux enregistrements des deux disques de musique de capoeira enregistrés à Paris par son élève Beija-Flor pour Musiques du Monde et a enregistré à Santos un autre CD avec un autre de ses élèves, Mestre Bahia.

Paroles de mestre Sombra…

Mestre Sombra aime prononcer de ces phrases dont on se souvient sans savoir si l’on a vraiment compris ce qu’elles veulent dire, des phrases de poète qui font réfléchir :

Jogar capoeira é pôr o corpo em oração. Jouer la capoeira c’est mettre le corps en prière.
Capoeira luta sem vencer, porisso vence sem lutar. La capoeira lutte sans vaincre, c’est comme ça qu’elle vainc sans lutter.

… et autres.

Extrait du site de capoeira palmares (http://www.capoeira-palmares.fr)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :